OCM Fruits et Légumes

L'OCM

Le Livre Blanc de l'OCM Fruits et légumes

A l’invitation de MM. Dantin et De Castro, et en présence de la Commission Européenne,  l’AREFLH a présenté au Parlement Européen le Livre blanc de l’OCM fruits et légumes, le 5 sep. 2017

A partir de l’analyse des forces et faiblesses du secteur, ce document met en évidence l’impact positif de l’OCM depuis sa création en 1997.

Cet évènement a été l’occasion pour certaines régions et organisations de producteurs  membres de l’AREFLH de témoigner de leur expérience de mise en œuvre des programmes opérationnels.

TÉLÉCHARGEZ LE LIVRE BLANC : français, English, italiano, español

Inscrivez-vous à la newsletter mensuelle de l'AREFLH

 

  

Le rôle de l'AREFLH dans l'OCM Fruits et Légumes

La production de fruits et légumes européenne bénéficie d'une Organisation Commune du Marché particulière.
Fondée sur les Organisations de Producteurs, elle favorise des stratégies d'organisation, de renforcement du pouvoir de négociation avec l'aval et l'adaptation à la demande des marchés.
L'AREFLH s'est beaucoup investie à l'occasion des réformes de 2007 et 2010. Elle a permis, notamment, la création d'un dispositif de gestion de crise.

 

La réforme de l'OCM Fruits et Légumes

L'Organisation Commune des Marchés (OCM) dans le secteur des fruits et légumes a été réformée, et ses modalités d'application sont effectives depuis le 1er janvier 2008.

L'OCM a pour but d'améliorer la compétitivité du secteur productif, de mieux prendre en compte les exigences des marchés, de réduire les fluctuations de revenus liées aux crises, d'augmenter la consommation et de renforcer la protection environnementale.

Si l'OCM Fruits et Légumes est un outil indispensable à l'adaptation et à l'organisation de la production, si elle a permis des progrès importants en matière de protection environnementale, elle n'apporte pas les réponses adaptées à la prévention et à la gestion de crise ainsi qu à l'amélioration de la compétitivité.

Dans un contexte globalement défavorable à l'investissement des producteurs, très affectés par les crises de marché à répétition, le taux d'organisation stagne et reste notoirement insuffisant (35 % de la production européenne).

• Les propositions de l'AREFLH

L'AREFLH a, très tôt, fait des propositions d'allègement et de simplification des procédures administratives, d'amélioration du dispositif de prévention et de gestion de crise, et plus généralement, de renforcement de l'attractivité de l'OCM.

Cependant, de nombreux défis demeurent :

  • celui de la compétitivité, dans un marché de plus en plus concurrentiel et ouvert à l'offre mondiale
  • celui de l'adaptation de l'outil de production, laminé par les crises de marché
  • celui de l'adaptation à la demande des distributeurs et des consommateurs, dans un rapport de forces très défavorable aux producteurs
  • celui, enfin, du changement climatique, de la protection de l'environnement et de l'occupation des territoires ruraux.

Le secteur fruits et légumes reste fondamentalement attaché à l'OCM fruits et légumes, comme outil de progrès. Mais elle doit être rendue plus efficiente afin de donner aux producteurs les moyens de mieux sécuriser leurs revenus et d'affronter la concurrence internationale.